canal plus : dans la peau d'un noir

Publié le par Keepdafunkalive

dans la peau dun noir

Une adaptation française d'une émission diffusée aux Etats-Unis au printemps dernier.

Une famille blanche grimée en Noire, une famille noire grimée en Blanche. Pour lutter contre le racisme en croquant ses stéréotypes. Le concept : "Changer de couleur de peau pour prendre conscience de la réalité du racisme au quotidien, c'est l'étonnante expérience à laquelle se sont prêtées deux familles pendant quatre semaines. Chaque jour, elles vivent une situation nouvelle, liée aux problèmes de discrimination et de préjugés : recherche d'emploi, d'appartement, accès en boîte de nuit... Chaque jour, elles font le récit de leur ressenti et confrontent leurs témoignages."

Aux Etats-Unis, une famille blanche de Californie , libérale, et une famille noire "midle class" de Georgie avaient joué le jeu.

Selon le dossier de presse, une des premières difficultés rencontrées au cours de l'élaboration du projet fut le choix des familles. S'il a été facile de trouver une famille noire désireuse de raconter les discriminations dont elle était victime au quotidien, le choix de la famille blanche fut plus délicat, et ce sont les Richier qui ont séduit la production par leur désir sincère de partager cette expérience en famille.Concernant le choix des situations, l'idée n'était pas d'initier des confrontations brutales avec des racistes, mais plutôt de constater qu'une société à majorité non-raciste peut avoir des microcomportements, des microvexations et des microdiscriminations, intentionnels ou non, qui amènent de nombreuses personnes noires à s'autocensurer, à se sentir inférieures.

L'intérêt pour le projet de Renaud Van Kim, réalisateur-producteur du documentaire, est tout d'abord venu du désir de rendre compte du racisme au quotidien, parce qu'en dépit de tous les documentaires existant sur le sujet, il trouvait qu'aucun n'abordait jusqu'alors le point de vue croisé de deux familles, l'une blanche, l'autre noire, qui, maquillées à l'inverse, pourraient partager et vivre des expériences avec des personnes chaque jour confrontées aux mêmes cas de figure.

 Concernant le maquillage, six mois ont été nécessaires à Pierre-Olivier Thévenin et son équipe pour mettre au point une technique adaptée à la transformation d'un visage ; sans compter les dix semaines de préparation et de tests après la validation des familles sélectionnées.
Une équipe de quinze personnes a été nécessaire à la réalisation de ce projet tandis que chaque maquillage a nécessité trois maquilleurs et une perruquière par personne, travaillant pendant quatre heures, pour une tenue de cinq heures. Le projet de transformation a été abordé de manière différente de celui d'un projet pour le cinéma, car le résultat devait être crédible à l'oeil nu. Le plus important a été la création d'une peinture translucide permettant d'obtenir la couleur de peau la plus vraisemblable
.

http://www.canalplus.fr/cid35787-pid4-tpl31.htm

 

Publié dans Ciné-Livre-Culture

Commenter cet article